Sécurité Routière « Onde de choc »

L’agence La Chose réalise une campagne qui est diffusée à partir du 29 janvier 2016 pour la Sécurité routière baptisé « Onde de choc ». Elle parle du chagrin qui touche les familles frappées par un drame de la route. Cela illustre le fait que, derrière chaque victime de la route, il y a des victimes dans la vie. Celle ci sera crée sous forme de spot vidéo qui est retransmit au travers de la télévision et en support print.

Cette fois, on veux mesurer les conséquences des accidents. Un chagrin sans fin qui touche les proches des celles-ci, les parents, les grands-parents… Une étude commandée par la sécurité routière a été réalisée par l’Ifop qui a interrogé durant 2 jours 1005 personnes afin de connaître l’impact des accidents de la route sur la population. Il en résulte que 58% des Français ont été touchés par un accident, directement ou non, et près de 15 millions de personnes ont un de leurs proches qui a été victime d’un grave accident. Cette étude indique également que 25% de ceux qui ne prennent jamais le volant ont déjà été victimes d’un accident contre 38% parmi ceux qui conduisent une voitures plusieurs fois par semaine.

 

Analyse de la campagne:

La sécurité routière utilise une communication récepteur puisque l’on peut observer les victimes qui sont mises en scène. La présence d’un slogan fort « Derrière chaque victime de la route, il y a des victimes dans la vie. » permet de faire réagir le lecteur et de le questionner. Traité en jaune, le slogan émet un message plus fort. Le Jaune est une couleur intense et violente, ici on peut l’associer à la teinte qu’on peut retrouver quand on rencontre un danger. (pictogramme danger, panneau signalétique). Le jaune stimule l’œil et l’intellect.

On découvre que l’action, deux voitures qui se percutent en emmenant avec tous les proches des victimes, occupe le plan central de l’espace. On remarque des lignes-courbes de forces qui partent de la droite et de la gauche, qui se rejoignent vers le centre cela permet de focaliser l’attention du spectateur essentiellement sur l’action. Une mise en lumière très intense, se trouvant principalement derrière l’action révèle la force du choc. L’éclairage permet d’intensifier l’action et de donner plus de contrastes au rendu. La campagne a volontairement été traitée en bleu une couleur froide, profonde qui traduit ici le chagrin. Elle permet au regard du lecteur de s’enfoncer sans rencontrer d’obstacles.

Le lecteur perçoit d’abord l’action se trouvant au centre puis il lit le slogan et la signature « sécurité routière ». On trouve un ordre de lecture bien structuré qui permet d’analyser les informations données une par une. Le piano en fond musical dans le spot apporte un côté dramatique à la scène.

On identifie facilement la fonction conative qui agit sur le récepteur, l’objectif étant de provoquer chez l’interlocuteur un effet tel que la peur, l’angoisse, l’interrogation par des menaces. On découvrir une litote au travers de cette campagne puisque nous retrouvons peu de texte pour exprimer beaucoup. On joue ici sur la modestie. L’hyperbole est présente car on amplifie le propos, on l’exagère à l’aide des proches des victimes qui se retrouvent « aspirés » par le choc des voitures.

Marie.C

redimagpe.php

Source: http://www.strategies.fr/support/image/1032528/la-chose-pour-la-securite-routiere-onde-de-choc-janvier-0.html

http://www.cbnews.fr/creation/la-chose-cree-une-onde-de-choc-pour-la-securite-routiere-a1025316

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s